Focus sur la méthode de sauvegarde 3 2 1

bonnes pratique pour la sauvegarde des données 1-2-3

méthode de sauvegarde 3 2 1

La méthode de sauvegarde 3 2 1 intervient dans un contexte de menace de cyberattaques grandissante et de numérisation des données de plus en plus poussée, instaurer une protection des données efficace est vital pour tous types d’entreprises. Il faut savoir que 8 entreprises sur 10 ayant subi une perte majeure de leurs données déposent le bilan, et que leur gérant, jugé responsable, encourt une sanction pénale. Certes, sauvegarder nos données après modification est devenu un réflexe, mais les sauvegarder efficacement en est un autre à acquérir.

Pourquoi et comment instaurer une politique de sauvegarde 3 2 1 ?

La première étape d’une politique de sauvegarde consiste à répertorier et protéger les données vitales pour l’organisme. Cela implique d’analyser les éléments journalisés et de conserver les plus critiques pour la sécurité pendant au moins un an par précaution.
Pour s’assurer de la protection de ces données, il est nécessaire de :

  • Mettre en place plusieurs types de sauvegarde, en physique et en numérique ;
  • Instaurer une fréquence des sauvegardes pour ces données ;
  • Faire attention à avoir, au préalable, universalisé la procédure d’administration et d’exécution des sauvegardes pour éviter les erreurs de protocoles ;
  • Décider des restrictions d’accès aux sauvegardes, capitales pour contrôler les possibles fuites ;
  • Renforcer l’ensemble de la politique de sauvegarde. Pour cela, il est idéal de planifier des tests de restauration et détruire les supports ayant contenu les sauvegardes.

Un référent en sécurité des systèmes d’information doit être désigné et formé en conséquence pour superviser toutes ces actions. Il a aussi pour responsabilité de mettre en place une journalisation des événements (paquets bloqués par le pare-feu, authentifications, etc.). Ces données sont utiles pour la gestion des flux d’information et les audits de sécurité (1 par an dans l’idéal), renforçant davantage le système d’information.

La méthode de sauvegarde 3 2 1 : pourquoi l’utiliser ?

Après l’aspect théorique de la politique de sauvegarde vient la mise en pratique de cette dernière. Efficace, la méthode de sauvegarde 3 2 1 prévient les éventuels arrêts d’activité grâce à la disponibilité des données, peu importe la situation. Cette méthode doit son nom au nombre et à l’emplacement des sauvegardes à conserver :

  • 3 est le montant total de copies des données à conserver ;
  • 2 correspond aux supports, sans connexion entre eux, recueillant ces copies ;
  • 1 est la copie restante à stocker hors site.

Cette méthode a donc pour objectif d’empêcher une perte totale des données. La pluralité des copies augmente leur disponibilité, tandis que les supports différents empêchent une panne simultanée de subvenir. En effet, s’il n’y a pas de cause de panne commune entre chaque emplacement de données, les risques sont statistiquement réduits au minimum. Enfin, l’exemplaire disponible hors site permet de pallier les situations les plus dommageables comme un sinistre ou une cyberattaque, et sans temps de latence si un système de restauration est mis en place. Le caractère cumulatif de chacun de ces éléments permet d’empêcher un arrêt de l’activité.

Les règles à respecter

Le respect des points précédemment abordés permet une sauvegarde assurée de vos données. Cependant, il est peu souhaitable que ces données, entièrement conservées, se retrouvent dans les mains de tiers. Malheureusement, le risque 0 d’une cyberattaque n’existe pas sur Internet, et c’est pourquoi ces autres règles sont à suivre.

Réduire les facteurs de risques

En fonction du lieu d’hébergement et des propriétaires des clouds, les données sont susceptibles d’être consultées par de tierces personnes. Prenons l’exemple des clouds aux États-Unis qui subissent le Cloud Act, offrant le droit au gouvernement américain d’éplucher les données présentes sur ces clouds. L’Union européenne va, elle, à contresens de cette directive, avec notamment l’obligation du respect du RGPD (Règlement général sur la protection des données) instauré en 2018. Choisir un hébergeur local est le meilleur choix pour diminuer l’impact de ces facteurs.

Empêcher l’utilisation des données même si elles sont volées

Dans le cas où les données seraient volées, il est possible de les rendre inexploitables. Pour cela, le chiffrage ou cryptage de données est le moyen idéal. Seul le détenteur de la clé de cryptage peut lire les données. Ces systèmes de cryptage ne sont pas systématiques même pour les clouds professionnels, et leur niveau de sécurité varie selon les proposeurs d’offres. Les certifications ISO sont les meilleurs témoins de l’efficacité d’un hébergeur.

Récupérer ses données même si elles sont volées

La sauvegarde et la disponibilité de vos données sont inutiles si vous n’avez pas de moyen de restauration et d’accès rapide à vos sauvegardes. Pour cela, beaucoup d’entreprises offrent des systèmes de restauration plus ou moins complets. Il est primordial de pouvoir récupérer les données dans leur intégralité (fichiers, logiciels, paramétrages, etc.) et sur le plus d’appareils différents possible. Ce sont ces deux points qui vont définir la rapidité de reprise de l’activité.

NeoBe Backup, la carte de la sécurité simple d’utilisation

Toutes les actions à mettre en place pour une protection efficace peuvent sembler chronophages. C’est pour cela que, dans votre activité quotidienne, NeoBe Backup fluidifie tous ces processus :

Intuitif

Fonctionnel sur iOS et Windows, NeoBe simplifie le fonctionnement des sauvegardes et restaurations. En effet, vous pouvez y accéder en quelques clics depuis son application, un navigateur internet ou même un appareil mobile. Disponible par téléphone et mail, un technicien NeoBe basé en France vous assiste pour toutes vos questions.

Flexible

Paramétrables en autonomie ou avec l’aide d’un technicien, vos préférences de sauvegarde s’adaptent au mieux à vos besoins. Les sauvegardes se font ensuite automatiquement et vous recevez un rapport de chacune d’entre elles par e-mail.

Protecteur

Avec ses clouds hébergés en France et sa certification ISO27001, NeoBe assure une protection optimale de vos données. La certification SSL 128 bits de cryptage des données offre la possibilité de dupliquer automatiquement vos données sur un support physique externe au cloud, pour appliquer efficacement la méthode de sauvegarde 3 2 1. Le service client ainsi que le service technique vous accompagnent pour toute autre question technique ou portant sur votre politique de sauvegarde.
Essayez dès maintenant notre offre gratuite de 30 jours NeoBe Backup.

méthode de sauvegarde 3 2 1

Olivier CARRE
Olivier CARRE
Directeur Marketing et Commercial - DropCloud
Connexion