La cybersécurité et la transformation digitale des entreprises

Transformation digitale cybersécurité

Le coronavirus n’est pas le seul à muter. Les virus informatiques connaissent aussi de nombreux variants, issus de la combinaison de plusieurs malwares. Si bien qu’en 2020, le nombre de programmes malveillants a dépassé le milliard. Comment, dès lors, avec la transformation digitale des entreprises, ne pas se poser la question de la cybersécurité ? Certaines entreprises, hélas, peinent à saisir les enjeux qu’elle recouvre, et d’importantes inégalités persistent en la matière. Il existe pourtant des solutions simples et efficaces pour se protéger de la cybermalveillance.

Transformation digitale cybersécurité

La cybersécurité face à la transformation digitale, est-ce bien nécessaire ?

En un an, de mars 2020 à avril 2021, les opérations de phishing ont augmenté de 400 %, tout comme les attaques par des rançongiciels. Et il existe bien d’autres types de cyberattaque, comme l’attaque par déni de service (DDoS), qui vise à saturer un site web pour le paralyser. Plus inquiétants, les hackers se professionnalisent, voire atteignent une dimension étatique. Le hacking n’est plus désormais une activité de marginal mais une véritable stratégie, disposant de moyens colossaux. Il se met au service des guerres économiques et même des conflits entre États.

Ces faits soulignent, s’il était nécessaire, que la sécurité informatique concerne tout le monde. Vraiment tout le monde ? Le Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (Cesin) relève qu’en 2020, une entreprise sur cinq a été victime d’un rançongiciel. Et lorsque l’on sait qu’en 2017, ce même organisme estimait que 9 entreprises sur 10 avaient subi une cyberattaque, peut-on réellement imaginer y échapper ?

Il existe aujourd’hui quatre fois plus d’adresses IP que d’habitants sur la planète. Chacune correspond à un objet connecté et donc susceptible d’être piraté. Ces objets sont présents au sein des foyers, des entreprises, des institutions, des hôpitaux…

Dès lors, il devient urgent de se préoccuper des attaques informatiques . Celle-ci, apparue avec la transformation digitale, regroupe l’ensemble des techniques visant à la cybersécurité des systèmes informatiques et aux données qu’ils renferment. Ses objectifs sont l’intégrité des données, la confidentialité des informations, la disponibilité des systèmes, l’authentification des personnes accédant aux données.

Les moyens déployés pour atteindre ces buts sont multiples. Ils sont évidemment techniques, avec la mise en place de logiciels tels les antivirus ou les pare-feu. Certains sont également humains, et passent par la formation des salariés à la cybersécurité et par la présence d’un responsable de la sécurité informatique dans l’entreprise. Ils sont enfin organisationnels, car la mise en place de process de sécurité et de gestion des risques est essentielle.

Des inégalités bien réelles

Pourtant, bien des chefs d’entreprise ne semblent pas avoir pris conscience des enjeux de cybersécurité qui pèsent sur leur avenir économique. En 2019, la cybersécurité ne représentait que 5 % du budget informatique des entreprises. Et même si près de 60 % des dirigeants ont le désir de faire mieux, certains, et notamment dans les PME, estiment n’avoir ni temps ni moyens à y consacrer. Ils se retranchent derrière le vœu pieux d’être épargnés, certains que « ça n’arrive qu’aux autres ».

Or les chiffres leur donnent tort, puisque les trois quarts des TPE-PME avaient déjà été attaquées en 2017 ! Lorsque l’on mesure la montée en puissance de la cybercriminalité depuis quatre ans, difficile d’imaginer que beaucoup aujourd’hui y aient totalement échappé. Une autre erreur courante est de penser que la question peut être traitée une fois, puis écartée. Or la cybersécurité nécessite d’être contrôlée, travaillée, consolidée en permanence, à mesure que les techniques de hacking progressent. C’est une guerre sans fin, dans laquelle le premier qui baisse la garde a perdu.

La cybercriminalité est un « risque économique global » qu’il convient d’intégrer une fois pour toutes. Car les conséquences d’une cyberattaque peuvent être graves. Système paralysé, activité bloquée et surtout vol de millions de données, pour lesquelles les hackers réclament des rançons ou qu’ils revendent sur le darknet.

Face à la virulence des attaques, les entreprises les plus performantes se distinguent par une attitude proactive. Tout d’abord, elles investissent de manière importante dans la sécurité informatique, se dotant des outils les plus performants. Elles évitent ainsi la plupart des failles de sécurité. Par ailleurs, elles forment massivement leurs collaborateurs aux outils de sécurité. Cette sensibilisation leur permet de détecter plus rapidement d’éventuelles faiblesses. Enfin, elles collaborent avec leurs partenaires dans le domaine de la sécurité. Ceux-ci étant à leur tour mieux protégés, le risque diminue de façon significative.

Protégez vos données avec NeoBe

Quels que soient la politique de cybersécurité adoptée et les outils mis en place, il est indispensable d’assurer la sécurité de vos données. Vous êtes en effet responsable des données personnelles de vos clients, collaborateurs ou encore fournisseurs.

Pour vous permettre de mieux protéger ces précieuses informations, nous vous proposons une solution adaptée. Neobe, logiciel de sauvegarde en ligne sécurisé, opère systématiquement et de manière automatique une double sauvegarde, en ligne et en local.

Chaque sauvegarde fait l’objet d’un bilan. L’hébergement de vos fichiers sauvegardés à distance se fait dans des data-centres sécurisés situés en France. Enfin, vous disposez d’une restauration accessible 24 h sur 24, garantie par contrat et assurée. Et pour toute question, paramétrage, assistance, notre accompagnement téléphonique gratuit est à votre disposition !

sauvegarde-informatique-neobe
Connexion